Et si la pandémie était une opportunité ?

La crise sanitaire a multiplié les facteurs de stress dans nos vies : elle nous touche à la fois en tant qu’humain, à notre relation à la maladie, à la mort pour nous et notre entourage, parce que le virus est aveugle et surnois et qu’il obéit à des règles que nous avons du mal à définir ..stress en tant que professionnel dans le fonctionnement de nos entreprises et organisations : les décisions sont complexes et nombreuses, l’adaptabilité a dû être rapide dans ce tumulte d’une situation inédite.

Le moral de tous souffre.. et qu’en est-il plus particulièrement de nos chefs d’entreprise ? Quels modèles devons nous retenir ?

Diverses études effectuées par des instituts de sondage ont évalué le niveau d’épuisement des patrons de PME. Les résultats révèlent un niveau de burn-out, de stress et d’épuisement moral et physique élevé, le plus élevé depuis 10 ans !

La vie d’avant n’est plus, et celle d’après nous attend…

Alors, Comment et sur quelles bases construire la « vie d’après » ?  Sur quoi nous appuyer pour re démarrer ?

2 principes de base à prendre en compte :

  • L’état doit être FORT pour incarner la sécurité, l’autorité, la force, qui contrôle les hôpitaux et les systèmes sanitaires et a fait le pari du « quoiqu’il en coute » pour ses citoyens et soutenir l’activité économique. L’état doit donner le tempo, comme dans le passé, après les grandes crises.

https://www.bfmtv.com/economie/un-an-apres-ce-que-l-etat-a-depense-au-nom-du-quoi-qu-il-en-coute_AN-202103100274.html

  • L’entrepreneuriat : beaucoup d’efforts, d’argent et d’énergie ont été mobilisé pour soutenir nos entreprises. Côté entrepreneur et équipes, beaucoup de créativité, d’ingéniosité ont été déployé pour continuer à travailler pour produire, vendre, assurer la vie/survie de leur entreprise ; et ce, du jour au lendemain. Qui aurait pû penser à autant d’agilité et de la part de tous en un temps si record ?

A l’aube du jour d’après, ces mêmes entreprises sont la clé de voute de notre reprise.  Parce que ni l’État, ni l’Europe, ni les Etats Unis ne sont à la tête de nos entreprises … ce sont bien des hommes et des femmes, comme vous, comme moi, qui ont envie de construire, reconstruire, se développer, progresser…

Petit rappel .. en France, les PME représentent pourtant 10 millions d’emplois dont 7 millions de salariés, quand le secteur public en compte 5,5 millions et les grands groupes 4,5 millions. c’est bien un poumon économique puissant dont on parle !

L’entreprenariat, ce sont des hommes et des femmes comme vous et moi 

Des personnes parfois épuisées par cette crise qui perdure, qui leur a demandé tant d’énergie pour donner du sens a leurs actions, sauver leurs entreprises et leurs emplois.

Prendre soin d’eux, c’est prévenir le risque suicidaire, le mal être, le découragement … leur permettre d’ouvrir un espace de dialogue avec quelqu’un de neutre, permettre aux angoisses se s’exprimer pour les gérer, rompre la solitude du chef d’entreprise. Les accompagner à sortir de cette bulle, de ce que certains ont vécu comme un véritable trauma. Les encourager à aller vers les autres, oser parler.

La surcharge mentale a été lourde et peut l’être encore, dans ses conditions, il devient complexe de mobiliser ses ressources pour  gérer une entreprise,  réfléchir en conscience, motiver ses équipes. Alors, Stop ! Pas de culpabilité à cultiver ! Prendre le temps, s’offrir un temps de “décharge” est indispensable par la pratique d’un sport, d’une activité artistique, d’une soirée sereine en famille .. se ressourcer est indispensable !

C’est alors l’opportunité de se redécouvrir, d’identifier les ressources activées qui ont permis d’être efficient pour diriger son entreprise, transformer les organisations pendant le tumulte. Identifier ses forces et ses limites -tant au niveau technique que managérial- est nécessaire pour capitaliser et assoir un nouveau style comportemental et managérial,  développer son intelligence émotionnelle.

Pour faire émerger ces changements, le dirigeant ne doit pas hésiter, à se faire accompagner par des experts et/ou un coach pour l’aider à identifier, bâtir et consolider ces changements. Pour lui, ses collaborateurs, sa structure.

dfConseil360 vous aide  à choisir vos lunettes !  

Aider les dirigeants à rebondir c’est aussi les soutenir et les accompagner pour développer leur capacité à transformer la contrainte en opportunités. Faire le bilan de ce qui a bien fonctionné et le capitaliser, gérer les points durs avec pragmatisme et bienveillance ; c’est aussi réfléchir à une nouvelle stratégie, se diversifier, s’organiser davantage ou mieux, adopter une nouvelle logique qui consiste à dire que demain sera meilleur qu’aujourd’hui !

dfConseil360 vous accompagne pour choisir vos nouvelle lunettes !

et pour finir ..

"Quand tu souffriras beaucoup, regarde ta douleur en face, elle te consolera elle-même et t'apprendra quelque chose. "<br /> Citation de Alexandre Dumas, fils ; Les conseils au lecteur, le 3 octobre 1867.
CONTACTEZ-MOI

VOUS SOUHAITEZ DÉVELOPPER OU STRUCTURER VOTRE ENTREPRISE,
VOUS NE SAVEZ PAS PAR OÙ COMMENCER ?

LE PREMIER ENTRETIEN EST GRATUIT