2 outils incontournables pour une gestion performante de votre entreprise !

Pour mener à bien ses missions, le Consultant dispose de sa boite à outils, qu’il utilise en fonction des besoins de ses clients, des situations et aussi de sa propre sensibilité pour accompagner au mieux son client.

L’audit  : un outil incontournable dans la prestation du Consultant en organisation

L’audit ..  un incontournable dans la prestation de conseil en entreprise, parce qu’il est indispensable de connaître ADN de son client, identifier les forces et axes de progrès … cela va au coach d’être rapidement opérationnel et agile pour mener à bien ses missions.

L’audit interne est basé sur la revue des principaux processus : il s’agit d’un exercice d’investigation : la recherche des faits se matérialise par l’écoute, et l’observation de l’environnement de travail pour s’imprégner de l’ambiance générale.

Etablir une relation  de confiance, positive avec les audités est essentielle pour leur donner envie de collaborer au processus commun de progrès et les intéresser par la suite au déploiement des plans d’actions.

L’auditeur doit donc s’inscrire dans une relation gagnant-gagnant avec le(s) audité(s).

Plusieurs outils sont à disposition et sont usités selon les besoins et/ou les processus. L’un de ces outils est le questionnement : des questions ouvertes ou fermées (…) Ainsi, La méthode de l’entonnoir, permet d’éclairer les possibilités d’acquérir de la performance sur tel ou tel processus.

Gérer les activités de l’entreprise comme des processus permet d’atteindre les objectifs de manière plus rationnelle et efficiente. La force de l’approche « processus » réside dans la transversalité qu’elle induit. En effet, raisonner processus c’est faire « sauter » les cloisons qui séparent les services, c’est optimiser les flux, c’est améliorer la circulation de l’information.

Rien ne s’arrête, tout se modifie ! Auditer à périodicité régulière les processus permet de les évaluer pour mesurer leurs performances, les écarts versus ce qui est souhaité, puis, planifier des actions pour atteindre la nouvelle cible, en déployant des outils qui corrigeront les écarts et apporteront à nouveau de la performance ! Puis, à nouveau évaluer le système suivant les évolutions commerciales, technologiques, organisations …

Un autre outil incontournable, le Contrôle de Gestion.

à condition qu’il soit pertinent ! Le Contrôle de Gestion permet le pilotage pour mesurer par notamment la mise en place d’indicateurs (ou KPI) : la mesure est une condition nécessaire pour progresser, mais n’est pas suffisante. Si elle ne génère pas d’actions, de prise de décisions, la mesure ne sert à rien. Pour être considéré comme efficace, le système de mesures doit être reconnu comme précis, objectif et vérifiable. Il doit être adapté aux besoins, être au service du pilotage et de la décision, il est propre à chaque entreprise.

Ces outils, appelons-les « indicateurs de pilotage » soutiennent et accompagnent au quotidien l’entreprise et renforcent le pilotage de l’entreprise quelqu’en soit sa taille.

Le contrôle de gestion peut englober notamment et selon la problématique :

  •     Elaboration des budget et plans à 3 ans : fixer les objectifs et allouer les moyens (actions commerciales, de production d’achats, de moyens humains, financiers,…)
  •     Analyse des écarts : mesurer l’atteinte des objectifs par rapport à la référence et proposer des actions.
  •     Reporting : restituer les informations financières, sociales, de production… pour décider, et anticiper,
  •     Mise au point des procédures : notes de frais, la gestion des moyens de paiement, la gestion des stocks, …
  •     Etudes ponctuelles : étude de la trésorerie, le prix de revient, les achats, les frais fixes de votre entreprise.

Digitaliser le contrôle de gestion pour une gestion économique performante

La digitalisation du contrôle de gestion et des services supports s’accélère très rapidement, afin de diffuser des analyses plus régulières et opportunes, proches du temps réel, avec toute la réactivité attendue.

Collecter de l’information via différents systèmes est indispensable puis il convient de « faire parler » ces analyses pour orchestrer un mouvement d’ensemble au sein de l’entreprise.. Cela a permis d’offrir de formidables réussites économiques et financières, par le biais d’analyses propres à challenger les projets.

Etonnant non ?

Dans 56 % des entreprises, Excel reste le seul outil de pilotage pour les financiers, selon l’Observatoire international du contrôle de gestion 2017 de la DFCG. Des outils adaptés et paramétrables à l’activité de l’entreprise, sont de plus en plus souples à utiliser, et inondent le marché à des prix concurrentiels pour certains. Prêts pour un nouveau départ ?
CONTACTEZ-MOI

VOUS SOUHAITEZ DÉVELOPPER OU STRUCTURER VOTRE ENTREPRISE,
VOUS NE SAVEZ PAS PAR OÙ COMMENCER ?

LE PREMIER ENTRETIEN EST GRATUIT